Votre renaissance en période d’épuisement professionnel : Laissez de côté vos « je devrais », accueillez vos « je dois »

Follow by Email
Twitter20
LinkedIn20
LinkedIn
Share

par - Alan Caugant, CEO SeperHumain

Avez-vous déjà pensé à combien de « devrais » vous avez en têteen une seule journée de travail?

« Je devrais terminer ce rapport avant ma date limite; je devrais sauter le déjeuner pour pouvoir faire plus de travail; Je devrais prendre cette super pilule pour être ce personnagedans le film Limitless… »

OK, ce dernier exemple était légèrement exagéré, mais je pense que vous comprenez mon point. Avez-vous déjà pensé à vos je dois ?

Permettez-moi de prendre un moment pour faire la distinction entre les deux. Les « devrait » sont toutes ces choses qui ont une certaine influence sur vous. Le « devrait » est presque toujours motivé par la peur et l’anxiété quant à ce qui pourrait arriver si vous ne le faites pas. Les« doit » sont des choses comme faire de l’exercice, dormir et vous assurer de rester à l’écart des pilules Limitless, évidemment.

Le problème pour la plupart d’entre nous est que nous inversons souvent les « doit » et les « devrait », puis nous nous retrouvons malades, épuisés. Ce renversement se produit lorsque nous ignorons nos besoins personnels (les « doit ») pour des demandes externes (les « devrait »). Le « Devrait » est la raison pour laquelle l’OrganisationMondiale de la Santé vient de mettre à jour sa définition du « burnout » dans son prochain best-seller, la CIM-11. J’ai entendu direqu’en résumé « le stress chronique au travail est mauvais ». La solution est de s’occuper de vos « doit ».

Vos « doit » vous aident réellement à accomplir les « devraient » dans votre monde de travail ET dans votre monde personnel. Bien qu’une bonne partie de vos « doit » soit des besoins physiques de base situés au bas de la pyramide de Maslow, tels qu’un sommeil adéquat, de l’exercice et une bonne nutrition, il existe également des besoins mentaux, émotionnels et spirituels à satisfaire pour atteindre le sommet de la pyramide de Maslow. Pensez aux plus grands chefs spirituels: Bouddha, Bill Gates, Steve Jobs.

Chez SuperHumain, nous pensons que ces besoins sont des sources d’énergie. Elles doivent être rétablies et renouvelées. Toutes ces sources d’énergie ont besoin d’être alimentées à pleine capacité pour continuer à répondre aux exigences des « devrait » de la vie qui, pour beaucoup d’entre nous, doivent développer de nouvelles habitudes et rétablir leurs prioritéspour tirer parti du meilleur de ce qu’ils ont à offrir.

Cela semble contre-intuitif, non? Nous pensons tous que si nous nous poussons un peu plus fort, prenons une tasse de café ou quatre supplémentaires, travaillons un peu plus tard ou manquons ce cours de yoga, que d’une manière ou d’une autre, nous rattraperons le retard accumulé au travail comme par magie. La réalité est que nous vivons dans un monde où cela n’arrivera pas si vous ne vous souciez pas de vos soins personnels. Avant de vous en rendre compte, vous aurez 68 ans, vous aurez besoin d’une arthroplastie de la hanche parce que vous ne vous serez jamais remis à l’entrainement ou aux cours de méditation. Vous souffrirez d’hypertension artérielle due à une caféine excessive et votre enfant vous détestera parce que vous aurez manqué son récital de danse en 2018.  Et que dire de votre travail?

Ne vous sentez pas trop mal – nous vivons dans une société qui a construit cette culture du travail au fil du temps. En tant que cadre exécutif, je peux vous dire que la seule chose qui résulte de toujours vous donner à 150% au travail est l’épuisement professionnel, le remplacement et le manque d’engagement. Je le sais, je l’ai vu, je l’ai fait; je ne le recommande pas. Je vous assure que personne n’a à le faire, et cela crée l’effet contraire de ce que nous essayons de réaliser avec cette stratégie. Nous devons construire de nouvellesdéfinitionsmentales de ce que signifie réussir et être épanoui au travail et dans la vie. Les vieilles habitudes ont la vie dure. Nous sommes là pour vous aider, vous et vos équipes, à en créer de nouvelles.