De la neuroscience au leadership: comment diriger avec tout votre cerveau ?

Follow by Email
Twitter20
LinkedIn20
LinkedIn
Share

par - Alan Caugant, CEO SeperHumain

Les bons leaders inspirent, persuadent et connectent. Ils créent des relations et des environnements productifs pour eux-mêmes et pour les autres. Des environnements dans lesquels eux-mêmes ainsi que les personnes qu’ils dirigent se sentent en sécurité et motivés. Des environnements où ils utilisent leurs connaissances et leurs compétences intellectuelles pour atteindre l’excellence en matière de performance et accroître leur engagement.

L’utilisation des neurosciences enleadership commence par une compréhension de soi.Cela implique une compréhension du fonctionnement du cerveau – votre cerveau et celui des autres également. Après tout, le management bienveillant implique des interactionsentre les cerveaux. Comprendre, accueillir ettirer parti dela diversité des esprits est essentiel à votre réussite en tant que leader.

 

  1. Apprivoisez VOTRE CERVEAU

Ce n’est qu’en vous connaissant vous-même que vous pourrezacquérir le potentiel de mieux comprendre les autres. La conscience de soi aide à clarifier vos objectifs, affiner votre compréhension de vous-même ainsi que votre capacité à comprendre les points de vue, les valeurs, les objectifs et les traits de personnalité des gens qui vous entourent. Ainsi, lorsque vous comprenez comment fonctionne votre cerveau à travers le neuroleadership, vous êtes en mesure de communiquer plus efficacement.

Chaque être humain a une séquence sensorielle unique et une préférence de pensée cognitive. Lorsque vous êtes conscient de la vôtre, il est plus facile d’améliorer des choses comme:

  • La communication grâce à la compréhension de vos forces et voslimites.
  • La connaissance de vous-même et des autres.
  • La créativité, tantpersonnelle que collective.
  • L’ajustement de vos objectifs professionnels dans le but de favoriser votreréussite.
  • La prise de décision. Comprendre la neurodiversité, vous vous entourerez de ceux qui sont forts dans des domaines où vous pourriez éprouver des faiblesses.
  • La neuroperformance : productivité et l’efficacité, en gérant plus efficacement le temps et le stress.
  • Les relations, en améliorant l’échange d’informations.

 

D’une manière générale, les hémisphères gauche et droit de votre cerveau traitent les informations différemment. Vous avez tendance à traiter les informations en utilisant votre côté dominant. Les deux parties ont certains points communs et s’entraident. Par conséquent, si vous encouragez le développement d’une compétenceplus faible, par exemple, la pensée intuitive lorsque vous êtes plutôtdu type logique, non seulement vous pouvez devenir plus du type intuitif, mais vous pouvez également favoriser l’améliorationd’autres compétences mentales. Votre processus de réflexion est meilleur lorsque vous pouvez engager les deux parties de manière équilibrée. Voyons comment cela fonctionne.

Hémisphère gauche du cerveau

Votre cerveau gauche est un tacticien ancré, capable de planifier, de raisonner et d’exécuter sur le moment. Il contrôle la pensée séquentielle et linéaire. C’est de là que viennent vos capacités verbales et analytiques. Cela vous aide à voir les choses telles qu’elles sont sur le moment. C’est ordonné, quantitatif, logique, réaliste et pratique.

L’hémisphère gauche raisonne d’une partie à l’autre et attribue des noms et des étiquettes. Il se soucie des faits et des conclusions,scrute minutieusementet est en phase avec les réalités du présent. C’est de là que vient votre pensée réaliste.

Hémisphère droit du cerveau

L’hémisphère droit est votre stratège, votre innovateur et votre visionnaire. Il contrôle la pensée intuitive et émotionnelle. Il est imaginatif, non verbal et holistique. Il raisonne du tout aux parties, réfléchit et envisage le monde tel qu’il pourrait être.

L’hémisphère droit s’intéresse aux possibilités futures, à la créativité, au changement et aux relations interpersonnelles. Il a une perspective transformationnelle et valorise les relations interpersonnelles. C’est de là que vient votre vision idéaliste.

Multidominance

Les dirigeants d’aujourd’hui doivent développer la multidominance cérébrale, ayant des forces autant dans l’hémisphère gauche que le droit. Vous pouvez développer des forces dans les deux hémisphères en vous engageant dans divers comportements, expériences et activités. Si vous utilisez votre cerveau dans le but d’accomplir de nouvelles choses et augmenter vos possibilités de traitement de l’information, vous serez mieux à même de faire face au changement. Vous devez sortir des schémas de pensée habituels, sortir de votre zone de confort et expérimenter de nouvelles façons de réagir.

L’autoréflexion vous permettra également de garder les pieds sur terre lors d’évènements forts en émotions et de les transformer en opportunités d’apprentissage et de développement. De cette façon, au lieu d’être prisonnier dans votre façon de penser préférée, vous pourrez basculer entre les styles du cerveau gauche et droit, même en cas de stress.

Dans le monde d’aujourd’hui, les défis sont complexes. Si vous agissez uniquement en fonction de votre schéma de pensée dominant, vous échouerez. Si vous dirigez à partir de votre cerveau gauche, vous serez méthodique, expressif, ancré et affirmé. Votre cerveau droit sera stratégique, innovant, transformationnel et engageant.

Le monde d’aujourd’hui est plus exigeant, plus interconnecté et fonctionne avec des cycles temporels plus rapides. Le leader accompli d’aujourd’hui doit être prêt à utiliser tout son cerveau de façon fluide.

Nous avons besoin de stratèges organisés, disciplinés et analytiques, mais nous avons également besoin de visionnaires créatifs, de leaders inspirants qui n’ont pas peur de remettre en question les paradigmes actuels. Si vous pouvez utiliser tout votre cerveau, vous pourrez alors inspirer desactions réalistes!

  1. PRENEZ SOIN DE VOTRE CERVEAU

Votre leadership est aussi bon que votre cerveau. Si vous voulez avoir lespensées claires pour la prise de décision, l’innovation, les relationsinterpersonnelles (à la fois àl’interne et àl’externe) et la planification, vous devez prendre soin de votre cerveau.

Votre cerveau est un organe du corps. Tout ce que vous faites qui améliore votre santé générale améliorera également la santé de votre cerveau ainsi que votre capacité de réfléchir. Quelques points de départ:

  • Dormez suffisamment et reposez-vous.
  • Faites de l’exercice quotidiennement.
  • Nourrissez-vous sainement.
  • Trouvez des méthodes qui vous aident à gérer le stress.
  • Respirez bien et profondément pour faire circuler l’oxygène plus efficacement dans votre cerveau.
  • Buvez plus d’eau et moins de sodas et de café.
  • Consommez suffisamment de vitamines B (qui renforcent les connexions cérébrales).
  • Réduisez la consommation de desserts sucrés. Les sucres peuvent brouiller votre jugement.
  • Prenez le temps de réfléchir.
  • Lisez et regardez du contenu édifiant.
  • Pratiquez la gratitude, la pleine conscience et le pardon.

Si vous essayez d’améliorer au moins certains de ces points, vous pourriez être surpris de voir à quel point votre réflexion se clarifiera et votre leadership s’améliorera.

N’oubliez pas alors de bien prendre soin de votre cerveau. Lorsque votre esprit devient plus clair, plus fort, plus positif et plus compatissant, votre leadership s’améliorera, vos émotions seront plus faciles à gérer et les gens vous suivront avec plus d’assurance.

  1. COMPRENDRE LES AUTRES

Il est facile de supposer que tout le monde apprend et pense comme vous. Par conséquent, vous avez tendance à communiquer en utilisant vos méthodes préférées. Pourtant, les bons leaders modifient leurs méthodes en fonction des préférences des gens qui l’entourent, de la situation et de l’environnement. Lorsque vous apprenez à apprécier les préférences des autres, vous élargissez votre cercle d’influence en communiquant de manière à ce que les autres puissent recevoir plus facilement.