Comment mettre en place un programme de développement du Neuroleadership de manière efficace ?

Twitter20
LinkedIn20
LinkedIn
Share
Comment mettre en place un programme de développement du Neuroleadership de manière efficace ?

par - Alan Caugant, CEO SUPERHUMAIN™

Pour répondre aux transformations de leur environnement, les entreprises doivent s’appuyer sur l’ensemble du potentiel individuel et collectif de leurs collaborateurs. Pour que ce soit possible, beaucoup ont pris conscience de la nécessité d’une mutation de leur modèle relationnel.

C’est là qu’intervient le développement du Neuroleadership. Il peut résoudre tous ces problèmes et bien plus encore.
Nous allons explorer la définition du développement des cadres dirigeants et son apport à votre organisation. Nous vous montrerons également comment choisir le bon programme de développement des compétences managériales en fonction des besoins de votre organisation.

Qu’est-ce que le développement du Neuroleadership ?

Le développement du Neuroleadership est un moyen d’aider à développer les performances et les compétences des cadres dirigeants en intégrant les dernières connaissances issues des neurosciences et sciences cognitives. On peut également parler de développement du neuro-management.

En général, un programme de développement en neuroleadership se concentre sur les compétences du leadership : la coopération, la motivation, l’engagement, le changement, la transformation, la décision, l’apprentissage.

Bien que ce type de formation en neuroleadership soit généralement conçu pour les cadres et cadres supérieurs, il peut également être utilisé pour les managers.

Les organisations peuvent également faire suivre aux nouvelles recrues une formation au développement des cadres par le Neuroleadership avant qu’elles n’accèdent à un poste de direction. Pour certaines entreprises, en particulier celles qui nomment leurs cadres dirigeants à partir des promotions internes ou les start-ups qui se développent très rapidement, le développement des cadres est essentiel pour garantir le bien-être des collaborateurs au service de la performance.

Le programme de développement du Neuroleadership vise à :

  • Améliorer les performances managériales
  • Préparer les personnes à faire face aux défis qu’ils rencontreront dans leurs futures fonctions.
  • Aider les personnes à gérer les situations difficiles de manière plus efficace et épanouies.

Nous élaborerons plus en détails dans la seconde partie de cet article, les ingrédients nécessaires pur la mise en place d’un programme de développement du Neuroleadership.

Pourquoi le développement du Neuroleadership est-il devenu si urgent ?

Le travail à distance faisant désormais partie de la nouvelle réalité de nombreuses entreprises, il est plus urgent que jamais de développer les compétences des cadres et des managers. Les cadres doivent s’adapter aux nouvelles réalités et à un paysage qui évolue rapidement.

Selon le rapport 2021 Global Human Capital Trends de Deloitte, 70 % des dirigeants affirment que le passage au travail à distance a eu un impact positif sur le bien-être des employés. Mais cette évolution nécessite des changements pour rendre le travail à distance durable.

24% des cadres s’accordent à dire qu’investir dans la formation des managers est le premier facteur pour atteindre cette durabilité. Et c’est logique.

Les styles de management traditionnels ne fonctionnent pas toujours dans un environnement distant et incertain. Par conséquent, les dirigeants doivent développer de nouvelles compétences, notamment l’agilité cognitive et les compétences de leadership inclusif, afin d’adapter la façon dont ils orchestrent le travail et dirigent et développent leurs équipes.

D’après le rapport de Deloitte, le développement du capital humain est essentiel pour transformer le travail de manière positive. 45 % des cadres s’accordent à dire que le facteur le plus important est de créer une culture organisationnelle qui célèbre la croissance, l’adaptabilité et la résilience.

41 % affirment que le renforcement des capacités managériales par l’apprentissage de nouvelles approches et la mobilité interne est ce qui compte le plus. Ces deux facteurs exigent un leadership qui favorise la croissance, la résilience et l’apprentissage continu.

Les cadres et managers peuvent devenir plus épanouis, engagés et performants, tant sur le plan individuel que collectif, grâce à un programme de développement personnalisé qui leur permettra de s’adapter à un environnement devenu de plus en plus incertain et ambigu.

L’épidémie de Coronavirus et la crise économique qui a suivi font aujourd’hui vivre les cadres dans l’incertitude professionnelle. Les cadres ont besoin d’un management plus humain et qui ne renie pas l’affectif. Face aux réorganisations de plus en plus nombreuses, ils ont besoin d’être rassurés. La prise en compte des émotions par leur cadre est importante pour bien exercer leur métier et prendre en compte le ressenti de chaque membre de l’équipe. Le bon manager doit exercer cette compétence pour décrypter et comprendre la situation afin d’agir envers son collaborateur en conséquence.

Le développement du Neuroleadership : une philosophie et une méthodologie.

Pour mener les équipes vers la réussite et l’atteinte des objectifs, les managers doivent employer des stratégies efficaces en s’appuyant sur des experts en richesses humaines.

La Gestion des talents est au cœur de la stratégie d’entreprise et engendre de nombreuses questions avec en toile de fond du débat – la fameuse question de l’inné ou de l’acquis.

Un individu naît-il leader ou le devient-il ? Ce qui est sûr, quelle que soit la réponse, c’est que le leadership se travaille, en intégrant de nouvelles approches

« Un problème créé ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu’il a été créé. » – A. Einstein

Voici trois des principaux objectifs que vous pouvez atteindre en utilisant le développement du Neuroleadership dans votre organisation.

1. Un programme de développement efficace pour les futurs Neuroleaders

Bien que certains individus aient des prédispositions plus nettes que d’autres, on ne naît pas leader et chacun a tout intérêt à travailler ses atouts pour le devenir.

Un collaborateur deviendra d’autant plus rapidement leader s’il bénéficie d’un accompagnement spécifique. Certains managers et dirigeants révèlent des qualités et des réflexes naturels qu’ils pourront ainsi améliorer afin d’être des leaders accomplis. D’autres, pour lesquels cela est moins naturel, acquerront au fur et à mesure ces compétences.

Les qualités intrinsèques des individus ne sont pas les seuls facteurs de réussite dans le développement du leadership : la motivation, l’expérience et les aptitudes intellectuelles sont des caractéristiques clés.

Il est rare qu’un manager potentiel ait toutes les compétences nécessaires pour devenir le leader SUPERHUMAIN c’est à dire la meilleure version de lui-même. En fait, dans nos études, nous avons constaté que seuls 3 % des cadres dirigeants adoptent une approche SUPERHUMAIN dans leur management. Ce sont également ces dirigeants qui présentent les meilleurs résultats en terme d’EBITDA, d’engagement de leur équipe, d’absentéisme.

Bien que certains individus aient des prédispositions plus nettes que d’autres, on ne naît pas leader et chacun a tout intérêt à travailler ses atouts pour le devenir.

Un collaborateur deviendra d’autant plus rapidement leader s’il bénéficie d’un accompagnement spécifique. Certains managers et dirigeants révèlent des qualités et des réflexes naturels qu’ils pourront ainsi améliorer afin d’être des leaders accomplis. D’autres, pour lesquels cela est moins naturel, acquerront au fur et à mesure ces compétences.
Les qualités intrinsèques des individus ne sont pas les seuls facteurs de réussite dans le développement du leadership : la motivation, l’expérience et les aptitudes intellectuelles sont des caractéristiques clés.
La réussite et l’épanouissement d’un manager reposent non seulement sur ses compétences professionnelles mais aussi sur son comportement et ses capacités à s’adapter à l’entreprise dans laquelle il évolue, son environnement spécifique, sa culture, ses objectifs. 78% des leaders affirment que le développement du leadership est nécessaire à la croissance à long terme de l’entreprise.

2. Préserver un avantage concurrentiel

L’un des avantages concurrentiels les plus significatifs des entreprises qui réussissent est la force de leurs leaders. Notre programme en Neuroleadership vous ouvrira les yeux sur les fondements de la neuroscience appliquée au leadership. Vous apprendrez ensuite à appliquer ce que vous avez appris, pour dépasser votre zone de confort. Ceci vous permettra de montrer des capacités de leadership stratégique et tactique et d’améliorer les processus pouvant créer un bénéfice immédiat pour votre organisation.

Qui plus est, vos leaders – compétents, engagés, inspirés – constituent une ressource unique qu’aucune autre organisation ne peut reproduire.

Nos programmes de coaching et de formation révèlent de méthodes mises au point au sein de l’Institut SUPERHUMAIN, qui vous permettront de devenir ce neuroleader faisant avancer les équipes et les projets. Vous repartirez avec des outils et des techniques pratiques pour être un leader SUPERHUMAIN. Vous maximiserez vos performances et créerez un avantage concurrentiel pour votre organisation et vous-même.

3. Développer des leaders à la pensée stratégique

Il est possible de recruter des Neuroleaders SUPERHUMAINS à l’extérieur de votre organisation. Mais développer des Neuroleaders en interne peut contribuer à augmenter la rétention de vos employés.

Pour se renouveler, se différencier, et créer de la valeur, l’organisation doit être proactive. Un Neuroleader est capable de s’adapter à un environnement en constante évolution et anticiper le prochain changement. Il détermine les objectifs souhaités et la stratégie pour atteindre ces objectifs. Il montre ainsi le chemin pour y parvenir et oriente l’énergie sur les priorités.

La pensée stratégique nécessite une grande curiosité et une intelligence émotionnelle accrue pour écouter et se soucier véritablement de ce que les autres pensent. C’est croire en ses employés et leur donner la possibilité d’apprendre, d’exprimer leurs opinions, et démultiplier ainsi les performances et le potentiel individuel.

Le leader doit rester ouvert, curieux et disposer d’un réseau diversifié. Il est capable de voir le monde à travers de multiples perspectives et travailler ainsi sur ses biais cognitifs (biais de cadrage, de représentativité, illusion de savoir…). Un leader qui reste ouvert d’esprit est plus réceptif aux nouvelles idées même si ces idées remettent en question ses croyances.

Le fait de s’entourer de gens qui pensent différemment est une immense source de richesse et de solutions. Plus les perceptions personnelles sont limitées, plus le risque de prendre des décisions inappropriées est grand.

Un leader qui garde l’esprit ouvert et capable d’interagir sans jugement et construire des relations interpersonnelles plus solides. Il montre également l’exemple pour favoriser la collaboration libre et le travail au sein d’équipes pluridisciplinaires.

Un bon leader est quelqu’un qui aide les membres de son équipe à grandir personnellement et professionnellement, tout en étant capable de poursuivre un travail perpétuel sur soi.

Pour inspirer les autres, il est nécessaire de développer un Neuroleadership de soi et bien se connaitre.
Une bonne confiance en soi est la clé pour une approche authentique et affirmée. Connaitre son mode de pensée cérébral, être au clair avec son identité, agir en cohérence avec ses valeurs et ses besoins permet d’être aligné et congruent. Ce travail d’alignement est extrêmement bénéfique pour soi, en tant que Neuroleader, mais également pour les autres car c’est cette force qui permet de guider sans imposer ou contrôler.

Votre authenticité est la capacité de se montrer tel que l’on est, en toutes circonstances, sans se cacher derrière un masque ou avoir à jouer un rôle. Un leader SUPERHUMAIN est en accord avec ce qu’il est, ce qu’il fait, ce qu’il dit.
Les paroles et les actes exprimés avec conviction permettent une communication efficace tout en fédérant autour de valeurs explicites qui vont donner du sens à l’action. Un leader qui incarne les compétences de l’Intelligence Émotionnelle est plus susceptible d’instaurer des relations authentiques et apaisées. Cette ouverture aura un impact positif en matière de motivation, d’implication, de mieux-être, et donc de performance.

Comment choisir un programme de développement du Neuroleadership ?

Tout lieu de travail est en constante évolution et, pour s’adapter aux changements et suivre le rythme, les dirigeants d’entreprise doivent développer certaines compétences en termes de management et pilotage d’équipes. Découvrez ici comment bâtir et gérer un programme de développement du Neuroleadership efficace et bénéfique pour toute votre organisation.

Des recherches menées par Gartner en 2019 ont démontré que 45% des managers estimaient ne pas avoir la confiance nécessaire pour aider les employés à acquérir les compétences dont ils avaient besoin. De plus, le management est responsable d’environ 70 % des écarts d’engagement des collaborateurs en entreprise selon Gallup. Ces données montrent qu’avoir de bons leaders et responsables aide à stimuler la motivation dans toute l’organisation et qu’avoir des gestionnaires peu compétents entraine le désengagement.

Un Neuroleadership developement program (NLDP) efficace apporte également les bénéfices suivants :

  • Réduire le turnover chez les collaborateurs: 60% des employés aux États-Unis ont quitté leur emploi ou ont envisagé de le faire parce qu’ils n’aiment pas leur responsable direct. Avec de leaders SUPERHUMAIN vous retenez les meilleurs talents.
  • Augmenter la rétention: 57% des salariés déclarent qu’ils ont dû quitter leur structure actuelle pour faire avancer leur carrière. Avec un NLDP efficace, vous les faites évoluer et ils sont moins enclins à partir.
  • Augmenter l’engagement: Plus de 60 % des salariés européens (selon étude Gallup 2020) se disent « désengagés ». Avec un bon NLDP, vous activez les leviers d’engagement.
  • Assurer la continuité: un bon programme vous aide à inculquer les valeurs de votre entreprise à la prochaine génération de dirigeants.
  • Attirer les talents: 1 dirigeant sur 3 recherche activement une opportunité d’emploi, votre vivier de talents potentiels est donc restreint. Vous devez vous différencier en offrant aux dirigeants quelque chose que les autres entreprises n’ont pas.

Qui doit intervenir dans le programme de développement du Neuroleadership ?

  • Les responsables actuels qui ont besoin de suivre le rythme dans un environnement professionnel en évolution
  • Les individus récemment promus à des postes de direction
  • Les collaborateurs ayant de nouvelles responsabilités de leader que ce soit suite à d’une expansion, une fusion ou une réorganisation de la structure
  • Les personnes en charge de nouveaux défis pour gérer le personnel, l’organisation de travail ou l’évolution technologique
  • Les managers en herbe qui montre un réel potentiel de leader
  • Les jeunes talents au début de leur carrière qui ont besoin d’acquérir une compréhension approfondie de l’entreprise tout en développant leurs compétences en management pour accéder rapidement à un rôle de gestion

Les ingrédients d’un bon programme de développement du Neuroleadership

Pour faire évoluer vos qualités vers un Neuroleadership SUPERHUMAIN, vous devez adopter une approche holistique à l’échelle de l’entreprise qui comprenne les points suivants :

  • L’équipe de direction s’aligne sur une stratégie et un ensemble de valeurs claires et inspirantes
  • La collecte de feedbacks des collaborateurs sur les obstacles à la performance comprenant des commentaires sur l’équipe de direction
  • Une refonte organisationnelle et des systèmes de gestion pour résoudre les problèmes révélés grâce aux enquêtes
  • Un RH disponible, offrant des conseils et du coaching pour aider les employés à évoluer et à adopter de nouvelles attitudes et comportements adéquats
  • Des programmes de formation qui soutiennent les mesures adoptées et les changements impliqués par le NLDP

Comment mettre en place un programme de développement du Neuroleadership de manière efficace ?

1. Fixez des objectifs et identifiez les priorités pour votre entreprise

Il n’existe pas deux organisations identiques dans le monde. Votre NLDP doit être adapté à votre structure et être unique. Sa construction dépendra de la situation actuelle de votre organisation et de sa vision :

  • Vous êtes en phase de croissance ? Vous avez besoin de neuroleaders dotés de dynamisme, d’ambition et de bonnes idées pour faire progresser l’entreprise.
  • Vous êtes dans une phase de réduction des coûts ? Vous avez besoin de dirigeants flexibles et capables de communiquer efficacement
  • Êtes-vous dans une optique d’optimisation de l’engagement et de la rétention ? Vous avez besoin de leaders qui inspirent, communiquent clairement et peuvent conduire à des changements de comportement.

Comprendre les priorités de votre organisation et comment elles s’alignent sur les capacités et besoins de formation de la direction vous offrira de plus grandes opportunités pour cibler ces besoins dans votre programme.

2. Définir le leadership et les principales qualités attendues

Une fois que vous comprenez vos priorités, vous devez vous adonner à la définition du Neuroleadership, ce qu’il signifie dans votre structure et à quoi il ressemblera dans la pratique.

Les fonctions de direction sont généralement définies comme celles qui font partie intégrante d’une entreprise, qu’il s’agisse d’inspirer les équipes, d’accroître la notoriété de la marque employeur ou d’aider les salariés à donner le meilleur d’eux-mêmes. En fonction de vos objectifs et votre structure, vous pouvez focaliser votre concentration sur les leaders ou aller plus loin en intégrant les personnes d’influence qui n’ont pas un titre de responsable formel.

Consultez également les dirigeants et leaders potentiels. Demandez-leur, via un sondage, ce qu’ils considèrent comme des qualités de leadership importantes pour favoriser la réussite de l’entreprise.

3. Évaluez le leadership actuel en prenant en compte vos nouveaux critères

Exécutez nos évaluations 360⁰ BRAINO₂ pour comparer votre les qualités de votre équipe de direction actuelle aux qualités identifiées pour une organisation SUPERHUMAINe. Cette enquête vous aide à avoir une vue d’ensemble de ces qualités du point de vue de leurs pairs, subordonnées directs et leurs responsables.

4. Planifiez et mettez en œuvre un programme plus large

La méthode la plus populaire pour les NLDP reste l’application de la règle des 70-20-10 :

  • 70% d’apprentissage terrain, avec des missions et opportunités stimulantes
  • 20% de mentorat avec le partage d’expériences et d’expertise entre les dirigeants
  • 10% de formation qui met au défi et permet de se perfectionner

Mais cette règle doit être adapté en fonction du profil de votre organisation et des besoins d’apprentissage de vos collaborateurs neuroleaders. Par exemple, pour vos jeunes recrues, vous pourriez intégrer un coaching impliquant de passer du temps d’observation auprès des différents membres de l’équipe et de la direction.

5. Créer des plans de développement personnel

Vous pouvez personnaliser vos plans de développement personnels pour les adapter aux besoins spécifiques des responsables, à leur fonction et à leurs forces et faiblesses.
Si vous avez la chance de compter des managers et dirigeants talentueux dans votre société, ne restez pas sur vos acquis mais tenter de toujours développer leurs points forts avec l’apport des neurosciences et sciences cognitives.

Les compétences à développer dans son programme de développement du Neuroleadership (NLDP)

Développez les compétences de management et des dirigeants qui reflètent les activités, le secteur et le besoin spécifique de votre organisation. Pour vous aider à démarrer votre programme, voici une liste des aptitudes communes à la plupart des entreprises avec qui nous collaborons au sein de SUPERHUMAIN :

  • Planification des objectifs: fixer des objectifs clairs, réalistes et adaptés
  • Communication: être à l’écoute, retranscrire les besoins et présenter les informations efficacement
  • Négociation : être équitable, juste et développer une bonne influence
  • Responsabilité: définir des responsabilités et tenir des rapports clairs pour produire des résultats
  • Délégation: être capable de déléguer des tâches et s’avoir s’entourer des bonnes personnes sur une tâche ou un projet spécifique
  • Fiabilité: se rendre disponible, être ponctuel et être considéré comme une personne de confiance
  • Intégrité: être honnête, respectueux, reconnaître ses propres erreurs et endosser les responsabilités lorsque cela est nécessaire
  • Esprit de décision: savoir gérer la pression et être capable de prendre des décisions rapidement et de manière éclairée
  • Motivation: donner l’exemple et savoir motiver son équipe
  • Gestion des conflits: être médiateur lors de désaccords et savoir trouver des compromis
  • Transformation: accompagner les transformations en cours, et d’aligner valeurs, vision stratégique et mesure de la performance.

Mesurer les résultats de son programme de développement du Neuroleadership

Comme dans tout programme, vous devez mesurer l’efficacité et le retour sur investissement de votre NLDP.
Pour cela, tirez parti des évaluations BRAINO₂ pour le leadership pour visualiser l’évolution de chaque leader du point de vue des autres collaborateurs. Il est essentiel que la rétroaction et les commentaires des employés soient pris en compte pour optimiser le programme et toujours développer le Neuroleadership.

Et pour intégrer les dimensions d’autonomie et de confiance à votre évaluation, mettez en place un système de mentorat. Aidez les dirigeants plus jeunes à s’améliorer grâce aux conseils de leurs pairs plus expérimentés.

Envisager un Coaching et/ou un Programme de développement du Neuroleadership SUPERHUMAIN ?

Nos programmes de développement du Neuroleadership sont immédiatement applicables car nous les avons conçus pour les rendre concrets pour les leaders participants. Le développement des Neuroleaders ne devrait pas être laissé au hasard ou perçu comme un programme optionnel. Le développement de leaders SUPERHUMAIN est la pierre angulaire de toute entreprise qui réussit.

En mettant en lumière les relations que chaque leader entretient autour de lui, nous l’aidons à réaliser qu’un bon leader ne peut pas adopter une approche uniforme. Un bon leader doit faire du sur-mesure.

Nos programmes SUPERHUMɅIN™ ɅCTIVɅTIO₂N peuvent être personnalisés pour s’intégrer à tout programme existant de développement de vos leaders.

Explorez également notre approche de coaching en Neuroleadership sur-mesure, personnalisée en fonction de vos besoins. Le coaching s’inscrit naturellement comme « complément démultiplicateur » de développement du Neuroleadership : on apprend et on s’entraîne avec la formation ; on décide et on agit avec le coaching…