Comment améliorer le transfert et la rétention des apprentissages au sein de votre équipe…

Follow by Email
Twitter20
LinkedIn20
LinkedIn
Share

par - Alan Caugant, CEO SeperHumain

Avant, pendant et après l’entraînement

Les participants de votre programme de formation appliquent-ils efficacement ce qu’ils ont appris à leurs activités quotidiennes ? C’est peut-être la question la plus fondamentale que tous les dirigeants devraient se poser au sujet des programmes et des efforts de formation actuels. Si vous consacrez du temps et des ressources précieuses à la formation de vos employés, mais qu’ils n’appliquent pas (ou oublient même) ce qu’ils ont appris pendant cette formation, alors pourquoi continuer à gaspiller ces ressources ? D’autre part, en tant que leader, vous voulez prouver que vos efforts améliorent réellement les performances de votre équipe et qu’ils soutiennent vos buts et objectifs d’affaires actuels.

Le but ultime de la formation doit être d’améliorer le transfert et la rétention des apprentissages – pour améliorer les performances des employés dans votre organisation et pour obtenir de meilleurs résultats en affaires.

Comment pouvons-nous y arriver?

Il existe un élément clé de la neuroscience qui peut être mis à profit pour créer des programmes de formation qui engagent pleinement les apprentis et améliorent les performances tout en s’intégrant simultanément à la réalité des contraintes de l’entreprise. Cela s’appelle A.G.E.S.

AGES signifie A tention, G énération, E motions et Spacing (Espacement).

⦁ Attention

L’attention est un facteur critique pour favoriser la rétention de l’apprentissage. Votre programme doit être engageant, sinon il échouera. L’engagement consiste essentiellement à rendre le programme actif et donc à rendre le cerveau actif également pendant celui-ci.

L’apprentissage a lieu lorsque nous activons l’hippocampe. Cela se produit lorsque nous nous concentrons sur un sujet, sans distraction. Lorsque nous effectuons plusieurs tâches à la fois ou laissons notre esprit vagabonder, nous risquons de désactiver l’hippocampe et de réduire la qualité de l’apprentissage.

⦁ Génération
Votre programme doit inciter les apprentis à créer leurs propres connexions mentales au fur et à mesure. Ils doivent générer un environnement mental unique pour que les connaissances soient intégrées, pour qu’elles passent de la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme. Cela se fait en s’assurant que votre programme implique l’activation de plusieurs sens. Non seulement écouter ou lire, mais aussi donner l’opportunité aux apprentis de partager ce qu’ils ont appris : « la meilleure façon d’apprendre est d’enseigner ».

⦁ Émotion
Susciter des émotions pendant la formation améliore également la rétention de l’information, qu’elles soient positives ou négatives.

Les émotions jouent un double rôle dans l’apprentissage. Premièrement, on a constaté qu’elles augmentaient notre implication pour un sujet donné, ce qui nous aide à nous concentrer. Et deuxièmement, les émotions activent une région cérébrale du système limbique appelée l’amygdale, qui semble alerter l’hippocampe quand l’information est importante et mérite d’être codée dans la mémoire.

Cependant, si nous subissons un niveau de stimulation trop élevé (stress chronique), cela ralentira les fonctions du cortex préfrontal (important pour diriger et maintenir notre implication).

Ainsi, déclencher les émotions positives liées aux récompenses sociales est un bon moyen d’inspirer des réponses émotionnelles pendant la formation. Il existe de nombreuses façons de le faire, y compris la gamification. Créer une réponse émotionnelle est crucial pour améliorer les résultats d’apprentissage.

⦁ Espacement
La rétention à long terme est améliorée lorsque nous apprenons sur des intervalles espacés plutôt que par grandes décharges d’informations. Le renforcement de la mémoire qui inclut un bon sommeil entre les sessions d’apprentissage est nécessaire pour la consolidation des informations apprises.

Tout d’abord, permettez-moi de vous fournir un tutoriel rapide sur la « courbe de l’oubli ».

 

 

 

Les émotions jouent un double rôle dans l’apprentissage. Premièrement, on a constaté qu’elles augmentaient notre implication pour un sujet donné, ce qui nous aide à nous concentrer. Et deuxièmement, les émotions activent une région cérébrale du système limbique appelée l’amygdale, qui semble alerter l’hippocampe quand l’information est importante et mérite d’être codée dans la mémoire.

Cependant, si nous subissons un niveau de stimulation trop élevé (stress chronique), cela ralentira les fonctions du cortex préfrontal (important pour diriger et maintenir notre implication).

Ainsi, déclencher les émotions positives liées aux récompenses sociales est un bon moyen d’inspirer des réponses émotionnelles pendant la formation. Il existe de nombreuses façons de le faire, y compris la gamification. Créer une réponse émotionnelle est crucial pour améliorer les résultats d’apprentissage.

⦁ Espacement
La rétention à long terme est améliorée lorsque nous apprenons sur des intervalles espacés plutôt que par grandes décharges d’informations. Le renforcement de la mémoire qui inclut un bon sommeil entre les sessions d’apprentissage est nécessaire pour la consolidation des informations apprises.

Tout d’abord, permettez-moi de vous fournir un tutoriel rapide sur la « courbe de l’oubli ».

L’image présente simultanément une représentation du problème ainsi que des solutions – des rappels et des renforcements au bon moment. Ce que nous retenons, c’est qu’à moins d’inclure un plan de rappels et de renforcement cohérent, nous pourrions aussi bien ne pas faire la formation.

La solution, d’abord, est de s’assurer qu’il y ait un plan de renforcement dans le cadre de chaque formation. La bonne nouvelle est que bon nombre de plateformes technologiques offrent des ressources pour fournir un renforcement étalé sur plusieurs périodes de certains programmes de formation en ligne. Mais si vos employés ne les utilisent pas, ils n’obtiennent pas le renforcement dont ils ont besoin.

De plus, intégrez les managers à ce renforcement, en particulier pour le développement de compétences très complexes. Pour chaque nouveau programme de formation, définissez une attente sur ce que les responsables du renforcement doivent faire. Formez-les à appliquer ce renforcement et nommez-les responsables.

L’apprentissage social est le moyen le plus efficace de profiter du meilleur des A.G.E.S grâce à des interactions humaines qui améliorent notre attention et créent des émotions fortes. De plus, le fait de mettre en pratique avec des tiers améliorera notre capacité d’apprentissage.

Plus important encore, la courbe de l’oubli s’applique à tous les apprentissages, pas seulement aux cours de formation formels. En conséquence, dans votre coaching, en essayant d’aider les gens à améliorer leurs compétences, leurs capacités et leurs performances, vous devez constamment renforcer ce que vous faites. L’amélioration des compétences de prospection d’une personne ne passe pas par une seule séance de coaching, mais par un coaching continu jusqu’à ce qu’elle maîtrise les compétences requises.

Soyons prudents dans notre management humain, les managers essaient de tout « réparer » d’un seul coup, en formant les gens sur la prospection, la qualification, la gestion des transactions, la gestion du pipeline, la planification des comptes et l’utilisation du CRM. Les vendeurs finissent par être confus, le manager finit par être frustré et rien n’est accompli.

Cela a obligé le manager à identifier les 1-2 choses les plus importantes pour entraîner et développer chaque personne, de se concentrer fortement sur ces deux choses, de les renforcer par le coaching, jusqu’à ce qu’il les maîtrise, puis de passer aux 1-2 autres choses.